hghg
 
 
LES  ENTITES  PRIMORDIALES
 
 
 




Index général
Contact
Légal
Liens
 

B).  COSMOGONIE   D' HOMERE.


    Quelques vers du Chant 14 de l'Iliade nous proposent une autre approche de la Cosmogonie où l'on distingue à l'origine
de tout le couple Okéanos-Téthys.
"Je m'en vais, aux confins de la Terre féconde, visiter Okéanos, le père de tous les dieux, et Téthys, leur mère...
(Il. 14. 201),  "...le cours du fleuve Okéanos, père de tous les êtres". (Il. 245).
  (Homère, Iliade. (Trad. P. Mazon)
Mais l'ébauche s'arrête là. Il n'est fait, dans ce très court récit, ni mention d'ancêtres de type Chaos ou Vide, ou Ciel.
Et il n'existe pas non plus d'indications concernant leur descendance.
Eros n'est pas non plus mentionné. L' hypothèse attribuant au couple la Nuit comme principe antérieur représente une vision plus tardive de la pensée néo-platonicienne, développée par  Damascius et Proclus, et certainement inspirée de l'Orphisme. Des études précises concernant la progéniture d'Okéanos et de Téthys, ont permis d'établir une descendance  plus familière, à savoir : Okéanos/Téthys qui engendrent Ouranos/Gaia, qui donnent à leur tour naissance aux Titans -parmi lesquels Kronos/Rhéa- de qui vont naître Zeus, Héra, Poséidon, Déméter, Hestia, Hadès.
L'ensemble de la généalogie, exceptée l'origine, ne diffère pas de la Théogonie d'Hésiode.
=   Si le nom d'OKEANOS dans la langue grecque indique l'Océan, il est à l'origine non pas une Mer, mais un fleuve puissant et tourbillonnant possédant la particularité de refluer sur lui-même.
Entité circulaire enserrant la Création dont il marque la limite, il est la frontière ultime entre ce qui est manifesté
et ce qui ne l'est pas.

Okéanos, père incorruptible et éternel,
De qui sont nés les dieux immortels et les hommes mortels.
Toi qui entoure de tes flots le cercle ultime de la Terre...  (Hymnes Orphiques, à l'Océan. (Trad. Y. Thanes).

     Quant à Téthys, comme son époux Okéanos, elle est "un principe d'Eau claire qui borde  le Monde". S'appuyant sur le mot titthéô (nourrice, allaiter), la tradition de la période classique fera de Téthys la puissance fécondante de la Mer.
Tandis que des eaux mêlées des deux divinités naîtra une descendance somptueuse : les Fleuves et les Océanides.

     Ne possédant que très peu de sources historiques sur cette Cosmogonie, nous préférons laisser au lecteur le soin d'une exégèse ou d'une démarche philosophique, qui peut le conduire à une réflexion sur le rôle de l'Eau Primordiale à l'aube
de la Création, et inversement, à la dissolution finale de cette Création dans ce Fluide-énergie Primitif.  ( (1) )


*    *    *